Le coin des livres

Ces quelques notes permettent de dresser un panorama, forcément subjectif, de ce que l’on trouve actuellement chez les libraires et qui mérite amplement l’attention des fidèles lecteurs de Culture13.
Bonne lecture! 

viessucrées
 

Imaginez un peu le tableau, tout se passe à Marseille...
Le Dr Marcel Bourdin, divorcé, la cinquantaine, en a assez de son métier d'urgentiste. Il va devenir médecin-policier. En effet, le ministère de l'intérieur recrute car le taux d'affaires criminelles non élucidées est en forte progression: il fera le lien entre judiciaire et scientifique.
Marcel Bourdin est un homme attachant, charismatique, malin comme un singe, bosseur et persévérant. C'est un mélange de Colombo et de Dr House, à la sauce française bien sûr! Tout simplement génial, made in les quartiers nord de la ville...
Vous visiterez la flamboyante cité phocéenne et l'auteur n'est guère tendre avec la ville et ses habitants ( qui aime bien, châtie bien, non ? ). Bref, 200 pages de pur plaisir à siroter les pieds en éventail, dans la chaleur de l'été 2014. La couverture est géniale, et un épisode sortira chaque 13 Juin jusqu'en 2020.
Dans peu de temps le Dr Ingrassia sera aussi connu que Marc LEVY, alors venez vite visiter Marseille, avec lui !

Joseph Ingrassia
Né en 1962, vivant en France, d’origine italienne, Joseph INGRASSIA est médecin urgentiste à Marseille depuis 25 ans. 

 

« Vies sucrées »,
de Joseph Ingrassia, Editions Dolomites. 16€

______________________________________________________________________________________

 
mon tour du monde
 

Ce n’est pas un roman, et pourtant cela se lit comme un récit d’aventures. Ce n’est pas un essai, mais cela nous en dit plus sur notre société, sa presse et la crise que nous traversons que bien des thèses. Eric Fottorino, Rouletabille devenu patron du “Monde”, retrace avec jubilation son parcours au sein du quotidien de référence avec “Mon tour du Monde”. Il raconte avec passion ce qui était, hier, la réalité des métiers d’une industrie que les évolutions technologiques bouleversent. L’angoisse de la page blanche, l’odeur du plomb, la confraternité, c’était cela “Le Monde” et c’était très souvent cela la presse et le journalisme, … hier ! Aujourd’hui, il y a le “net”, “Facebook” et “Twitter”, et la prise de pouvoir des financiers qui portent les politiques dans leurs bagages. Sans amertume, sans vague à l’âme, avec passion, raison et talent, Fottorino, qui n’a rien d’un ange, nous parle de ce basculement, de ces solides affrontements, qui ont fait passer le quotidien de la rue des Italiens d’Hubert Beuve - Méry au trio Bergé-Pigasse-Niel, après avoir vogué sous la houlette des Plenel, Colombani et Minc. En nous dévoilant “son” Monde, il nous tend un miroir sur le nôtre.

B.B

“Mon tour du Monde”

de Eric Fottorino, Editions Gallimard. 22,50€.

______________________________________________________________________________________

 
La muraille de lave
 

Il y a l’air, la saveur et les couleurs des romans d’Indridason. D’accord, Erlendur dont le caractère dépressif commence à taper sur les nerfs de l’auteur est toujours en vacances, mais qu’importe… Avec “La muraille de lave”, les fidèles d’Indridason sont guidés par Sigurdur Oli, l’adjoint du commissaire. Il est en rupture de mariage, mais reste tenace. On le découvre en adepte forcené de “l’american way of life”, libéral dans les gênes et conservateur raciste. Sans avoir l’air d’y toucher, il se sert de ses investigations pour dresser le tableau d’un pays en marche vers l’abîme financier et décrire des temps de crise où la cupidité et le cynisme le disputent à l’égoïsme. Cela appelle d’autres développements, où les fans l’espèrent, nous aurons des nouvelles d’Erlendur…

“La muraille de lave”

de Arnaldur Indridason, Editions Metaillé Noir. 19,50€.

______________________________________________________________________________________

 
l'iles des oubliés
 

“L’île des oubliés” est bien mieux qu’un roman d’été. Il vaut mieux que ces pages feuilletées sur le sable et sans fracas. Le livre de Victoria Hislop s’est fait une belle place dans les meilleures ventes de Livres Hebdo. C’est une reconnaissance pour cet épais roman, dans lequel une jeune Anglaise, en quête de ses origines, découvre, en Crète, de sombres et terribles secrets. Saga familiale, le livre a fait un triomphe et s’est vendu à plus de deux millions d’exemplaires dans le monde. L’auteur a même résisté aux sirènes d’Hollywood et a privilégié la Grèce pour son adaptation télévisée. Bien lui a en pris, là aussi le succès a été au rendez-vous. Si vous aimez l’évasion, mâtinée de fermes positions pour le respect et contre l’exclusion, n’hésitez pas. Ce livre est fait pour vous.

“L’île des oubliés”

de Victoria Hislop, Editions les Escales. 22,50€.

______________________________________________________________________________________

 
guerre dans le pacifique
 

Il y a quarante ans, Jacqueline Monsigny était une actrice en vue. Aujourd’hui, elle est une romancière qui a écrit une quarantaine de livres, traduits dans 22 pays. Loin des essais biographiques qu’elle a consacrés à Jackie Kennedy et Elisabeth II , les éditions de l’Archipel nous offrent “La sirène du Pacifique”, une histoire d’amour et de guerre, entre la Nouvelle-Calédonie, Hawaï et Washington.

 

"La sirène du Pacifique"

 

de Jacqueline Monsigny, Editions L’Archipel. 18,95€.

______________________________________________________________________________________

 
Eloge des frontières
 

C’est comme une séance de rattrapage pour un petit essai qui a largement inspiré bien des discours au cours de ces derniers mois. Pour éviter de se laisser abuser par des interprétations douteuses, précipitez vous sur “L’éloge des frontières” de Régis Debray, conférence prononcée au printemps 2010 au pays du soleil levant. C’est tonique, percutant et intelligent. 

“Éloge des frontières”

de Régis Debray , Editions Gallimard. 7,90€.

______________________________________________________________________________________

 
Balade en Provence
 

De Rimbaud à Pagnol, d’Izzo à Daudet en passant par Blaise Cendras, Edmonde Charles-Roux ou Albert Cohen, “Balade en Provence” nous invite sur les pas des écrivains du sud, à travers une trentaine de récits de leurs vies par les meilleurs spécialistes. À la fois plongée dans l’univers intime des auteurs et guide de voyage original, cet ouvrage, servi par une très belle préface de René Frégni, “l’enfant de Marseille, grandi sous les pierres blanches du Fort Saint-Jean”, nous entraîne dans une visite des Bouches-du-Rhône pleine de surprises.

“Balade en Provence”

coordonné par Marie-Nicole Le Noël, Editions Alexandrines. 20,50€.

______________________________________________________________________________________

 
Le coin des livres
 

Qui se souvient de Jayne Mansfield, sex-symbol des années 50-60 ? C’était l’actrice la plus photographiée au monde. Avec ses perruques-pouf, ses chihuahuas teints en rose, ses seins gonflés comme des montgolfières, elle était “La” movie star. Cinq enfants, des amants cogneurs, à 34 ans la blonde platine flirtait avec les drogues, l’alcool et le satanisme en plein crépuscule hollywoodien. Jayne a connu une mort à la James Dean, sa buick Electra bleu métallisé s’est encastrée sous un semi-remorque sur un tronçon de la route US90. Où exactement ? C’est là tout le talent de Simon Liberati. Les 60 premières pages de son livre sont consacrées à cet accident. À chaque geste des sauveteurs, à chaque lambeau de chair identifié s’accrochent des pans de vie. Celle des survivants, celle de ceux qui ont péri dans l’accident. À sa manière Liberati ressuscite l’artiste, la nimbe dans le décor choucroute d’un Beverley Hills déjà “has been”. Un livre dense, bien drivé, foisonnant d’anecdotes.     C.C.

 

“Jayne Mansfield 1967”

de Simon Liberati, Editions Grasset, 196 pages. 16€.

______________________________________________________________________________________

 
Le coin des livres
 

Exit Clovis, Louis XIV et la chronologie ! Au pays des Droits de l’Homme, du Code Napoléon et de Victor Hugo, ces effacements s’opèrent pour laisser place à l’enseignement des civilisations extra-européennes. Faut-il en conclure que notre histoire fout le camp ? En 1979, Alain Decaux s’en inquiétait. En 2011, Dimitri Casali remet les pendules à l’heure avec son “Alter manuel d’Histoire de France”. Sur un modèle très scolaire, il revisite ce que collégiens et lycéens peuvent ne plus apprendre selon les instructions officielles. La seule année d’histoire en cinquième court sur un millénaire ! Dans ces conditions, quel roman national veut-on enseigner à nos enfants ? Sans chercher à remettre au goût du jour Michelet et le catéchisme de l’école des Annales, les citoyens de demain, sans ignorer les histoires qui fabriquent notre monde, gagneraient beaucoup à parcourir notre passé sans jouer à saute-mouton avec les siècles, les grands hommes et les événements.      B.B.

 

“L’alter manuel d’histoire de France”

de Dimitri Casali, Edition Perrin, 350 pages. 23€.

______________________________________________________________________________________

 
Le coin des livres
 

Carole Martinez nous avait surpris en 2007 avec son premier roman “Le coeur cousu”, passé inaperçu à sa sortie, avant d’être couronné de plusieurs prix par la foi du bouche à oreilles et celle des libraires. On la retrouve quatre ans plus tard, toujours aussi magique, céleste, formidable conteuse avec son dernier opus “Du domaine des murmures”, cette fois encensé par la critique dès sa publication. Et pourtant, il y avait de quoi avoir quelques réticences à la suivre dans cette nouvelle aventure, en plein Moyen Age. Son héroïne, esclarmonde, 15 ans et belle comme le jour, est une emmurée sacrificielle qui a choisi Dieu plutôt que le seigneur qui lui était promis, vivant à travers sa fenestrelle les soubresauts d’amours illicites sous la double coupe d’une famille de Croisés sanguinaires et d’un Clergé inquisiteur. Eh bien, c’est à croire que Carole Martinez a, elle aussi, été touchée par la grâce divine. Dont elle s’accapare avec malice pour esquisser combien la foi catholique a longtemps été pour les non candidates au mariage forcé la seule manière de s’émanciper. Esclarmonde, pucelle recluse, mettra quand même au monde un petit ange, Elzéar. Alors, “miracle !” qui fait accourir les pèlerins  au preuve que la jeune vierge ne l’était pas... Lisez vite ce roman, c’est un pur bonheur.        C.C

 

 

“Du domaine des murmures”

de Carole Martinez, Editions Gallimard, 208 pages. 16,90€.

______________________________________________________________________________________

Le coin des livres
 

Actrice et metteur en scène, Véronique Biefnot signe avec “Comme des larmes sous la pluie” un étrange thriller amoureux. C’est l’histoire de deux vies qui se télescopent, l’une d’une  banalité ordinaire, l’autre tourmentée, magnétique, en bascule permanente. Lui est un écrivain à succès inconsolable depuis la mort de sa femme. Avec Naëlle qu’il rencontre par le plus grand des hasards, l’alchimie s’opère, une nouvelle vie se dessine.

Mais ces deux-là sauront-ils saisir leur chance? Prisonniers d’un  scénario infernal qui plonge les deux amants dans un sordide fait divers qui ébranle la Belgique, pays dont est originaire l’auteure, ensemble sauront-ils affronter l’insupportable? Avec ce premier roman, Véronique Biefnot tire plutôt bien son épingle du jeu.

 

"Comme des larmes sous la pluie”

 de Veronique Biefnot, Editions Héloinse D'ormesson. 23€.

______________________________________________________________________________________

 
Le coin des livres
 

En lisant le premier ro man de Mark Watson, on peut penser à Woody Allen, à Armistead Maupin, à William Boyd, mais très franchement, on ne pense pas trop.

On se détend surtout avec ce roman élégant, bien ficelé, désespérément drôle. Tout commence au micro d’une station de radio. La neige enveloppe Londres d’un blanc manteau tandis que des dizaines d’insomniaques racontent leur vie, leurs espoirs, leurs peurs à l’animateur de l’émission.

Il s’appelle Xavier, plutôt beau gosse, c’est un oiseau de nuit champion de scrabble mais inapte au bonheur le jour comme son équipier Murray. Jusqu’à sa rencontre insolite avec la sportive et truculente Pippa, ex-lanceuse de disques et femme de ménage hors normes. Un bulldozer en quelque sorte qui va l’obliger à se confronter à son  passé, déclenchant en cascade une série d’événements. Mark Watson est romancier et comédien.

 

"Eleven"

de Mark Watson, traduit par Esther Ménévis, Editions Albin Michel. 20€.

______________________________________________________________________________________

 
Le coin des livres
 

Dans un polar ce qui importe c’est l’intrigue mais, peut-être plus encore, celui qui la dénoue. Le jour où Fred Vargas a inventé le commissaire Adamsberg et ses compères de la brigade criminelle de Paris, elle avait en main tout l’orchestre, ne lui manquait que la partition. Sa petite musique, qui l’a très vite imposée comme reine du polar onirique, c’est avec “Pars vite et reviens tard” qu’on l’a découverte même si ses premiers romans sont depuis devenus des best-sellers. Il y a un style Vargas. Comme une araignée qui tisse sa toile, elle piège son lecteur dans plusieurs intrigues à la fois sans jamais perdre les fils ténus de son scenario d’où s’extraient comme des chrysalides ses  personnages.

Des “pas tranquilles”, des cabossés de la vie, des  trop riches pour être honnêtes et des pauvres qui ne le méritent pas. Dans ce dernier roman “L’armée furieuse” on se doute bien qu’il y a un lien entre cette armée du diable et son cortège d’hallucinés qui sèment le trouble dans une bourgade normande et la triste fin d’un magnat de l’industrie brûlé vif dans sa Mercedes à Paris. Mais quel lien ? On le renifle comme Flem, le chien de Léo qui cherche son morceau de sucre. Léo, un des  ersonnages clé de ce roman, une femme attachante, toute en finesse, so british comme son auteure.

Insaisissable aussi comme Adamsberg, commissaire atypique mais redoutable stratège. Adamsberg et ses équipiers, Danglard qui sait tout, Veyrenc qui égrène des vers qui ne riment à rien et Retancourt aussi féminine qu’une armoire à glace. En vrai chef d’orchestre, Vargas mène tout ce petit monde à la baguette.

 

“Armée furieuse”

de Fred Vargas, Editions Viviane Hamy. 19,50€.

______________________________________________________________________________________

Ecololo et lala
 

Le deuxième opus des « Aventures d’Ecololo et Lala – Chatouille pourquoi tu fouilles » vient de recevoir le Prix Renaudot benjamin 2011. Ses auteurs travaillent ensemble et en amitié depuis de nombreuses années pour parler d’écologie aux enfants à travers de ces contes où se mêlent le rire à la tendresse. Ils ont déjà publié aux Editions de l’Aube « Les aventures d’Ecololo et Lala – Marie, pourquoi tu tousses ? », sur la question sensible de la pollution de l’air .
« Chatouille, pourquoi tu fouilles ? » raconte l’histoire d’un chat abandonné par ses maîtres, obligé de fouiller dans les poubelles pour trouver à manger. Et malheureusement pour lui, il trouve de tout, et surtout des produits toxiques et dangereux. Avec Ecololo et Lala, nos deux héros récurrents, Chatouille va percer le secret des poubelles. Ils rencontreront «méchants» et «amis» qui partageront avec eux une expérience unique et magnifique. Leur but est de faire maigrir nos poubelles et de montrer qu’il existe des solutions simples et efficaces… Si simples que ça devrait en faire rougir nos dirigeants! C'est donc avec humour et tendresse qu'Écololo et Lala vont mettre nos poubelles au régime.
L’imagination et l’expertise de Victor Hugo Espinosa, la plume et la douceur de Christine François-Kirsch, le trait de crayon précis et chaleureux d’Isabelle Nègre-François ont donné vie à tous ces personnages. Aujourd’hui, le travail, la pugnacité, l’amitié et l’énergie sont récompensés. A noter le soutien de Yann Arthus-Bertrand et de Daniel Richard, ex-président de WWF France, qui ont rédigé les préfaces des deux ouvrages.

"Les aventures d'Ecololo et Lala - Chatouille, pourquoi tu fouilles?"

par Victor Hugo Espinosa (auteur), Christine François-Kirsch (rédactrice) et Isabelle nègre-François (illustratrice).
Editions de l'Aube. 12 € 
http://www.ecololo.org/ 

______________________________________________________________________________________

Le coin des livres
 

La poétique du bord présente une sélection large d'images issues de la création photographique qu'Olivier Amsellem a mené pendant deux ans sur la bande littorale méditerranéenne. Il ne s'agit pas d'un ouvrage documentaire, mais donne la vision d'un artiste sur un territoire, et évoque par là même plusieurs problématiques liées à l'urbanisme, à l'architecture et l'environnement. Cet ouvrage permet de retrouver le regard du sociologue et critique d'art Jacques Leenhardt sur cette œuvre photographique. Préfacé par le designer Christian Lacroix et enrichi d'un échange entre l'architecte Rudy Ricciotti et le photographe Olivier Amsellem, l'ouvrage est édité par Funny Bones, maison d'édition parisienne. Ce livre a reçu le soutien du Conseil Général des Bouches du Rhône et de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

 

"La poétique du bord" 

Vous pouvez commander cet ouvrage ici : ej@funnyboneseditions.com 

Justine Flandin pour le Factotum : lefactotum@free.fr
Pour tout renseignement : Elisabeth Jean chez Funny Bones Editions : ej@funnyboneseditions.com

du sam 9 avr au lun 13 juin 2011
Le Centre des monuments nationaux et Le Factotum présentent à l’abbaye de Montmajour, l'exposition « La poétique du bord » du photographe Olivier Amsellem.
 

______________________________________________________________________________________

 

Le coin des livres
 

Un format géant : 30 cm x 43 cm, 260 pages, 500 photos, 4,5 kg ! Un travail de plus de deux années, avec une soixantaine d'interventions, la plupart du temps à pied en randonnée, mais aussi en bateau le long des falaises, parfois sous l'eau et plusieurs fois dans les airs. L'ouvrage de Gilles Martin-Raget, le photographe des grandes courses de voile, et de Juliette Lambot pour les textes, est exceptionnel à plus d'un titre et l'un des plus beaux réalisés sur ce paradis perdu aux portes de Marseille.

 

"Calanques, si proches, si lointaines"
Gilles Martin-Raget et Juliette Lambot, Ed.Crès, 50€. 
www.livre-calanques.com

 

______________________________________________________________________________________

 

Le coin des livres
 

Au travers de quatre nouvelles histoires, les deux auteures de "Contes de la Méditerranée 2" plongent le jeune lecteur dans les eaux chaudes et animées de la Grande Bleue. De nouveaux personnages apparaissent, comme Gran, Filo, Piti et Bougon les grains de sable, ou Doumé le sar gris argenté et Grenadine la dorade rose. Jeannine Anziani pour les textes, Isabelle Nègre-François pour les dessins : ce 2e tome est une réussite à lire en famille. Notez que la dessinatrice est également co-auteure du 2e tome des "Aventures d'Ecololo et Lala - Chatouille, pourquoi tu fouilles ?" (Ed. Aube), livre sélectionné pour le Prix Renaudot Benjamin 2011.

 

"Contes de la Méditerranée 2"
Jeannine Anziani et Isabelle Nègre-François
Ed. Le lutin malin, 11€.

 

______________________________________________________________________________________

 

Le coin des livres
 

À Aix-en-Provence, du haut de son piédestal, le bon Roi René domine le cours Mirabeau. Victor Lorusso, président de l'association Musique et Culture (Pélissanne) et auteur de plusieurs ouvrages historiques, présente "Douce Provence", écrit à l'occasion du 600e anniversaire de la naissance de René d'Anjou (1409-1480). L'ouvrage retrace plus de quatre siècles et demi de présence française en Italie méridionale, à la rencontre de ce prestigieux personnage dont les racines royales plongent dans l'Histoire de France et d'Italie mais aussi allemande, espagnole, grecque, hongroise... jusqu'à la ville sainte de Jérusalem.

 

"Douce Provence"                                                                 Victor Lorusso, Ed.Lacour, 11€.

 

______________________________________________________________________________________ 

 

 
Le coin des livres
 

Sport, divertissement, jeu populaire, le jeu de boules vécut son heure de gloire au début du 20e siècle en même temps que la carte postale ancienne. Yves Moreau, trois fois champion de Boule Lyonnaise et collectionneur de cartes, il en possède plus de 5 000, retrace dans l'ouvrage "Les jeux de boules à travers la carte postale ancienne" une histoire en 4 temps : la boule Lyonnaise, les boulistes et la Fanny, les Boulodromes, véritables lieux de réunion et de convivialité, la France bouliste... Une histoire faite de grands exploits et de petites joies.

 

"Les jeux de boules à travers la carte postale ancienne"
Yves Moreau, Ed.HC Editions, 96 pages, 18,50€.

 

______________________________________________________________________________________

 

Le coin des livres
 

Née d'une goutte de rosée pour rêver le monde, la petite fille nue assiste à la lente destruction, par la folie des hommes, de son île natale. Son avenir dépendra de leur volonté à protéger leur milieu naturel. Une histoire très actuelle en somme. Conte poétique autant que fable écologique, "La petite fille nue", de Gilles Colleu, est magnifiquement illustré par Ahuura Supply. Cette dessinatrice née à Papeete, en Polynésie française, puise son inspiration et ses couleurs dans les paysages de son enfance, tout en y mêlant peinture et papier découpé. Édité chez Vents d'ailleurs, une maison située à la Roque d'Anthéron.

 

"La petite fille nue"                                                             Gilles Colleu et Ahuura Supply, Ed.Vents d'ailleurs, 15€.

 

______________________________________________________________________________________

 

Le coin des livres
 

"Olivier", c'est sans doute "la" psychanalyse que Jérôme Garcin n'a jamais faite et qui s'écrit en un texte court et nostalgique. Une cinquantaine d'années après la disparition de son frère jumeau,"Olivier", balayé de la vie par une voiture sur une route de campagne, l'écrivain avoue qu'il mène depuis une "vie pour deux", une vie avec un absent, dont la présence l'obsède. La douleur effleure à chaque page. Certains bouderont ce récit qu'ils jugeront rédigé avec des mots d'un autre temps. D'autres, pour qui la souffrance des conversations avec les fantômes est un exercice quotidien, se laisseront emporter par l'émotion.

 

"Olivier"                                                                            Jérôme Garcin, Ed.Gallimard, 160 pages, 15€.

 

______________________________________________________________________________________

 

 
Le coin des livres
 

Camille Moirenc voit Marseille...en bleu. Le photographe poète signe chez Jeanne Laffitte un très bel ouvrage autour d'une ville rêvée, loin des turbulences qui font son quotidien. Car le bleu est la couleur de nos rêves. Camille Moirenc décline partout les nuances de cette couleur de l'infini : sur les volets des cabanons, les façades d'immeubles, les gradins du stade, les devantures des boutiques, les silhouettes des monuments... Une étonnante et douce invitation au voyage soulignée par un beau texte de l'écrivain Jean Contrucci.

 

"Marseille la ville bleue"                                               Camille Moirenc et Jean Contruci, Ed.J.Laffitte, 36€.

 

______________________________________________________________________________________

 

Le coin des livres
 

En héritant d'une maison aixoise en 1697, Jean de Cabannes a pu se consacrer à l'écriture. Moraliste coquin tendance Boccace, il n'a écrit qu'en provençal, et son oeuvre est restée manuscrite, lue dans quelques cercles, afin d'éviter la censure. C'est qu'il loue Henri IV d'avoir interdit l'Inquisition, alors que son roi, Louis XIV, vient de révoquer l'édit de Nantes... Ses contes, plutôt gaillards, ont été réunis par l'éditeur toulousain Letras d'Oc, confiés à l'érudit bordelais Philippe Gardy, publiés, avec l'aide du Conseil général 13, dans leur graphie originelle et bien traduits en deux tomes savoureux traversés par l'antienne de Cabannes : "Quelle que soit la connaissance, l'expérience passe la science". 

 

"Contes envers Prouvençaus”                                                                                            Jean de Cabannes, Ed.Letras d’Oc, 680 pages, 50€.

 

______________________________________________________________________________________

 

Le coin des livres
 

La collection "Conversations au soleil" réunit des entretiens entre Agnès Olive et de grands personnages, des artistes du Sud. Dans un premier coffret autour de la ville de Marseille, Agnès Olive a interrogé successivement Phippe Caubère, Gérard Traquandi, Julien Blaine, Eric Cantona et Robert Guédiguian. La collection se poursuit avec maintenant un nouveau coffret consacré à Arles, Nîmes et la Camargue dans lequel on trouve des entretiens avec Simon Casas, Marion Mazauric, Christian Lacroix et Marie Sara, tous des "enfants du pays" passionnés de taureaux et de chevaux. Le principe reste le même : laisser la parole libre, dans des conversations ensoleillées par des personnages hauts en couleur !

 

"Conversations au soleil"                                                                               Agnès Olive, Ed.LaBelleBleue, 59,60€.

 

______________________________________________________________________________________

 

Le coin des livres
 

En 2008 et 2009, l'École de la 2e Chance (E2C) de Marseille et Robert Castel ont imaginé et mis en œuvre un cycle de forums ouvert au public : Chances & Quartiers. Sept conférences se sont tenues au total, balayant les problématiques contemporaines des zones urbaines dites sensibles : rapport au religieux, à l'éducation, à l'emploi, à l'insécurité... Pour l'E2C, l'objectif était d'abord de donner la parole à ses jeunes. Ces échanges ont donné lieu à un livre, "Nous avons quelque chose à vous dire...", paru aux éditions L'Harmattan, rédigé par Robert Castel et Jean-Louis Reiffers. Un ouvrage éclairant sur les préoccupations qui traversent les acteurs de la politique de la ville.

 

"Nous avons quelque chose à vous dire"                Robert Castel, Jean-Louis Reiffers, Stéphane Menu, Ed.l'Harmattan, 13,05€.

 

______________________________________________________________________________________ 

 

Le coin des livres
 

L'admiration que porte Laure Adler à Françoise Giroud aurait pu donner au livre "Françoise" un ton hagiographique, nuisant à la recherche de la profondeur et de la complexité de cette femme hors du commun. Selon l'adage, qui aime bien châtie bien, la journaliste et romancière dépeint sans fard l'existence extraordinaire d'une légende de la presse, et pas seulement féminine. Cofondatrice de l'Express, cette grande amoureuse a travaillé avec Jean Renoir, puis fut, aux côtés de Jean-Jacques Servan-Schreiber, farouche opposante à la guerre d'Algérie ; elle inventa le concept de "Nouvelle vague" au cinéma, et devint secrétaire d'État à la condition féminine sous Giscard d'Estaing. Lumière et ombre : le portrait dressé ne cache rien des drames, des trahisons, des fulgurances d'une femme hors du commun.

 

"Françoise"                                                                     Laure Adler, Ed.Grasset, 22€.

 

______________________________________________________________________________________

 

Le coin des livres
 

Le temps a passé depuis ses sorties télévisées, aux côtés de Michel Polac. Aujourd'hui, Cavanna, rongé par la maladie de Parkinson, nous livre de nouveaux fragments de mémoire. Il met à profit un répit provisoire, une "lune de miel", pour revenir avec lucidité et franchise sur son parcours. Le rital a toujours son franc parler et dans l'exercice de haute voltige qu'est la narration des souvenirs, il évite les règlements de compte que la dureté de la vie et l'ingratitude de certains auraient pu alimenter. Il reste un amoureux de la vie, avec ses coups de coeur et ses faiblesses.

 

"Lune de miel"                                                                   François Cavanna, Ed.Gallimard, 18,50€.

 

______________________________________________________________________________________

 

 
Le coin des livres
 

La collection "À 20 ans", lancée par la maison d'édition Au Diable Vauvert, laisse à découvrir un écrivain sous un angle inédit, celui de sa jeunesse et de l'époque qui l'a vu se former. "Ernest Hemingway, un homme blessé", écrit par la journaliste Luce Michel, aujourd'hui installée à Miami après avoir fait ses classes à Marseille, retrace le parcours de ce beau jeune homme épris d'aventure et de littérature, modelé par la Grande Guerre. Avant la publication de son premier recueil qui fera de lui, à 26 ans, l'homme qu'il voulait devenir.

 

"Ernest Hemingway à 20 ans, "Un homme blessé", Luce Michel, Ed.Au Diable Vauvert, 12€.

 

______________________________________________________________________________________

 

 
Le coin des livres
 

"Rêve de marbre" est un ouvrage passionnant sur la Libye, son histoire, ses lieux emblématiques et son passé qui ressurgit des fonds marins, du désert ou au détour des rues actuelles. Claude Sintès, conservateur en chef du patrimoine, retrace les différentes étapes de l'histoire libyenne successivement grecque, punique, romaine ou tardive. De la petite à la grande histoire, il nous convie à explorer les thermes romains d'Apollonia ou l'arc de Marc-Aurèle à Tripoli. Les textes s'appuient sur une iconographie particulièrement soignée avec des prises de vue de Gilles Mermet, grand reporter. Cet ouvrage volumineux est à mettre entre toutes les mains, puisqu'il a pour objectif de vulgariser l'histoire antique libyenne, au passé particulièrement riche.

 

"Libye antique, un rêve de marbre"                               Claude Sintès, Ed.Imprimerie nationale, 75€.

 

______________________________________________________________________________________

 

Le coin des livres
 

À la manière d'un détective, la botaniste et ethnobotaniste Magali Amir s'est lancée sur les traces de ces quatre arbres autrefois familiers de l'homme en Provence : le mûrier noir, le sorbier domestique, l'amandier et le figuier. Qu'ils soient encore présents dans le paysage, comme l'amandier, ou déjà quasiment oubliés, comme le mûrier noir, elle a mené une enquête de terrain méticuleuse, interrogeant nombre de témoins pour reconstituer patiemment la vie qui gravitait autour de ces arbres amis de l'homme, l'auteur s'intéressant particulièrement aux liens entre la société rurale et les plantes, sauvages ou cultivées. Ce livre est un cri d'alarme sur la perte inéluctable et rapide, en deux ou trois générations, des savoirs du monde rural et nous rappelle qu'avec l'oubli de nos pratiques culturales, c'est chaque fois un pan entier de notre mémoire culturelle qui s'effondre.

 

"À la recherche de nos arbres perdus en Provence"                                                                             Magali Amir, Ed.Alpes de Lumière, 28€.

 

______________________________________________________________________________________

 

 
Le coin des livres
 

C'est un pavé. Près de 500 pages surprenantes, signées Pierre Assouline,"serial- biographe", son tableau de chasse est riche des vies de Gaston Gallimard, Hergé, Simenon, Albert Londres... qui part sur les traces d'un personnage mythique qui n'a peut être jamais existé : Job. C'est étonnant, déroutant et passionnant. Ce livre en forme de puzzle, où se croisent philosophie, littérature, peinture, religions, parcourt les "Vies de Job" pour questionner la souffrance qui frappe le juste et nous offre un texte où souffle l'inspiration.

 

"Vies de Job"                                                                    Pierre Assouline, Ed.Gallimard, 496 pages, 21,50€.

 

______________________________________________________________________________________

 

 
Le coin des livres
 

Quand la Reine GuiliGuili invite ses amis la Reine CacheCache, la Reine BoBo, le Roi MiamMiam et le Roi DoDo pour une grande partie de chatouilles, les éclats de rire sont assurés pour les lecteurs, petits et grands ! Des textes courts mais vifs, à lire aux plus jeunes ou à faire lire aux lecteurs débutants, des dessins aux couleurs explosives : la Reine GuiliGuili est une réussite qui donne envie de découvrir les autres tomes de la collection.

 

"La Reine GuiliGuili"                                                          Alex Sanders, Ed.Gallimard Jeuness-Giboulées, 6€.

 

______________________________________________________________________________________

 

 
Le coin des livres
 

Yvette est vraiment chouette ! Voilà un livre à la fois très drôle et spirituel, qui étonne autant qu'il interpelle les enfants... Et parfois les parents. Pour apprendre en s'amusant le double sens de certaines expressions, rien ne vaut de parcourir cet ouvrage original et intelligent où textes et dessins se complètent.

 

"Maman m'a dit que son amie Yvette était vraiment chouette !"                                                                             Alain Le Saux, Ed.Rivages, 11,50€.

 

______________________________________________________________________________________

 

 
Le coin des livres
 

C'est un pamphlet, et comme tout pamphlet il est excessif, mais diablement drôle. Iegor Gran, agacé par la religion verte qui nous dicte nos comportements et fait la loi dans les slogans publicitaires des grands distributeurs, se déchaîne avec "L'écologie enbas de chez moi". Il frappe fort et tous azimuts. Il n'a pas perdu la main depuis "ONG", charge contre l'humanitaire et grand prix de l'Humour noir en 2003. Seuls quelques esprits chagrins y trouveront à redire, et encore... Un bon éclat de rire, en temps de crise, c'est plutôt réconfortant.

 

"L'écologie en bas de chez moi"                                     Iegor Gran, Ed.P.O.L, 192 pages, 15,50€.

 

______________________________________________________________________________________

 

 
Le coin des livres
 

Dans ce troisième volet de son autobiographie fictive, le Sud-Africain John Maxwell Coetze dévoile avec pudeur ses échecs et ses amertumes. Le livre le plus poignant du Prix Nobel 2003. "L'Eté de la vie", ce sont les Mémoires d'outre-tombe de Coetzee. C'est aussi son livre le plus poignant parce qu'il ne triche ni sur ses échecs, ni sur ses humiliations sentimentales, ni sur sa profonde amertume. Et, si l'auteur y prétend être "un éteignoir", il a su briser sa cuirasse pour se confesser à coeur ouvert. Avec une pudeur magnifique.

 

"L'été de la vie"                                                                      J. M. Coetze, Ed.Seuil, 22€.

 

______________________________________________________________________________________

 

 
Le coin des livres
 

Le destin d'une petite chevrière corse. Dans la Corse du second Empire, Jérômine est une vieille dame qui continue à veiller sur sa famille. Des liens étroits, tissés d'amour, l'unissent à sa petite fille Pauline. Parce que "vivre comme un cadeau le plus petit instant de bonheur" a construit la vieille dame, Pauline suit son chemin, elle qui est de la trempe de sa grand-mère. Un joli roman de rentrée dans lequel on retrouve l'esprit de l'âme corse.

 

"Sa grand-mère l'appela Pauline..."                        Rolande Giacommeti, Ed.Bénévent, 14€.

______________________________________________________________________________________

 

 
Le coin des livres
 

Le "Pays des purs", c'est sous ce vocable qu'est né le Pakistan en 1947 en rupture radicale avec l'Inde voisine. C'est aussi sous ce vocable que paraît le magnifique ouvrage de la photographe française Sarah Caron qui y a fait de nombreux séjours entre octobre 2007 et mai 2010. Collaboratrice au Monde, au New York Times, à Paris-Match ou encore à Géo, lauréate de nombreux prix internationaux, elle en a rapporté des images et des témoignages qui nous ouvrent les portes d'un territoire où la rudesse du quotidien, les droits des femmes souvent bafoués, la pénurie de moyens éducatifs sont autant d'entraves à la paix et à la démocratie. Les images de ce livre, coédité par la Ville de Châteauneuf-les-Martigues, le Conseil général des Bouches-du-Rhône et les éditions Images en Manoeuvre, feront également l'objet d'une exposition, en grand et moyen format, à la galerie du Pôle culturel Jean-Claude Izzo à Châteauneuf-les-Martigues du 6 novembre au 4 décembre 2010.

 

"Pakistan/Pays des purs"                                                Sarah Caron, Ed.images en manœuvres, à partir de novembre 2010 au Pôle culturel Jean-Claude Izzo et dans toutes les librairies, 28€.

 
 
visitez notre page facebook RSS
 
Vous recherchez
un événement ?
un acteur culturel ?
un lieu culturel ?
Culture 13 TV domaine des murmures